Le processus de communication en marketing

La communication est le transfert d’informations, l’échange d’idées entre l’expéditeur et le destinataire. Il s’agit d’un processus d’interaction entre deux ou plusieurs agents d’un groupe, d’une société, etc., basé sur la transmission d’un message envoyé par l’expéditeur et reçu par le destinataire, qui l’analyse et l’interprète et décide s’il faut envoyer une réponse ou un feedback.

Qu’est ce que le processus de communication en marketing

L’efficacité d’un processus de communication dépend du message, de son interprétation correcte par le destinataire et de l’environnement dans lequel il est transmis. Les images, les mots et les couleurs ont des significations différentes selon le public cible et leur interprétation peut varier d’une personne à l’autre.

Le processus de communication comporte plusieurs éléments par lesquels l’information peut être transmise. Comme le montre le graphique ci-dessous, le processus de communication est un cycle qui commence avec la transmission du message par la source ou l’expéditeur et culmine avec la réponse et le feedback du destinataire.

Le public cible peut être des particuliers, des groupes, des marchés de niche, des segments de marché ou un grand public. Le public cible peut être des personnes ayant des besoins spécifiques. Un autre niveau de public cible peut se référer à un groupe, c’est-à-dire lorsque la décision d’achat est prise par plusieurs personnes.

Il est préférable de rechercher des clients ayant des besoins et des désirs similaires, ce qui représente un segment qui peut être atteint avec la même stratégie de communication. Les petits groupes de clients bien définis sont connus sous le nom de niches, tandis qu’un segment est un groupe plus important ayant des besoins similaires.

Dans le cas des produits de consommation de masse, les organisations attirent de nombreux clients actuels ou potentiels par le biais des médias de masse, comme la publicité, où le flux de communication est unidirectionnel et la rétroaction est habituellement indirecte et difficile à mesurer.

Il est nécessaire de comprendre le processus de réponse du consommateur du destinataire afin de présenter un comportement spécifique et l’influence des activités promotionnelles sur les réponses du consommateur.

Il y a différentes étapes par lesquelles un consommateur passe de la connaissance d’un produit au comportement d’achat. Cet ensemble d’étapes est connu sous le nom de hiérarchie de réponse et les modèles suivants sont considérés :

  • Modèle AIDA : représente les étapes par lesquelles le client doit passer pour atteindre l’achat du produit, ces étapes sont : l’attraction, l’intérêt, le désir et l’action, étant l’action l’étape la plus importante dans le processus de vente.
  • Modèle de hiérarchie des effets : ce modèle suggère que les effets de la promotion se produisent dans une période donnée. Ce modèle est devenu le fondement de la spécification et de la mesure des objectifs dans de nombreuses organisations.
  • Modèle d’adoption des innovations : montre les étapes qu’un consommateur franchit lorsqu’il adopte un nouveau produit ou service, également connu sous le nom de processus d’adoption. Les étapes de ce processus sont : sensibilisation, intérêt, évaluation, test et adoption.
  • Modèle de traitement de l’information : Ce modèle suppose que le récepteur est un processeur d’information ou un dépanneur. Une nouvelle étape est proposée ici qui n’est pas présente dans les modèles précédents, l’étape de rétention, qui est la capacité du destinataire à analyser l’information pertinente.

Ces modèles aident à délimiter les étapes que les consommateurs potentiels doivent franchir, du moment où le besoin se fait sentir jusqu’à l’action d’achat. Chaque segment de marché peut se trouver à une étape différente du processus, de sorte que l’organisation doit appliquer des stratégies différentes pour chaque groupe.

Voir l'actualité :