Bien choisir son assurance de prêt

Un crédit nous engage, c’est du moins ce que l’on a coutume d’entendre. Car lorsque l’on a un crédit, notre prêteur attend de nous qu’il soit remboursé, avec, bien sur, les intérêts, ce que l’on appelle l’usure. Cependant, quand on est face à un emprunt qui s’étale sur une longue période, comme cela peut être le cas pour un emprunt immobilier, on peut être confronté à certains aléas de la vie qui peuvent nous empêcher à effectuer ce remboursement. Il peut s’agir, par exemple, d’un accident grave nous privant de tout travail. Afin de pallier à ce risque, les établissements de crédit, qui sont des entreprises comme les autres, nous proposent, et souvent même nous imposent, la souscription à une assurance.

L’assurance proposée par le prêteur

Si vous avez déjà dû prendre un de ces types d’emprunt, vous avez sans doute déjà été confronté à ça. Votre interlocuteur va vous demander de souscrire à une assurance de prêt et va vous en proposer une. Qu’il ventera sans aucun doute, d’ailleurs. Cette assurance sera, la plupart du temps, un de ses propres produits ou alors le produit d’un de ses partenaires. A priori ce contrat devrait être adapté pour vous et pour l’emprunt que vous allez souscrire. Mais, cependant, si le prêteur peut vous contraindre à prendre ce type d’assurance, en refusant de vous prêter dans le cas contraire, sachez qu’il n’a légalement aucun droit de vous obliger à prendre tel ou tel produit : ce serait un abus de position dominante.

Un choix qui vous incombe 

Vous avez, donc, totalement la possibilité de refuser l’assurance qui vous est proposée pour en prendre une, équivalente, de votre choix. Les raisons peuvent être multiples, par confiance dans une compagnie d’assurance ou encore pour le prix, dans ce deuxième cas n’hésitez pas à faire appel à un comparateur d’assurance.

Voir l'actualité :