Le Coronavirus est-il devenu un argument de vente pour les e-commerces ?

Le Coronavirus est-il devenu un argument de vente pour les e-commerces ?

L’épidémie de coronavirus maintient désormais des millions d’individus à leur domicile. Cependant, être consigné chez soi expose à l’ennui, mais aussi à la pénurie de certains articles. Comment les millions de personnes qui doivent rester chez eux font-elles pour s’occuper ? Apparemment, les jeux vidéos, les produits cosmétiques, les tapis de yoga et les préservatifs répondent à la question.

Un marché qui subit des bouleversements

Les centres commerciaux et les petits magasins demeurent fermés, les ventes de véhicules baissent. L’épidémie bouleverse le commerce en Chine et selon Alibaba, géant du commerce en ligne chinois, la demande reste élevée concernant les produits de santé, de beauté et de divertissement. De plus, le matériel de yoga et de sport à domicile connaît un succès inégalé, sans oublier qu’étonnamment, le secteur littéraire profite également de la crise avec une augmentation de 60 % la semaine du 10 février, comparé à celle d’avant.

En cosmétique, on trouve les rouges à lèvres en tête de liste avec sept fois plus de ventes ainsi que les fards à paupières (+ 150 %). Cette annonce semble un peu paradoxale car le nombre de masques portés s’est multiplié aussi… En outre, certains fournisseurs voient les kits de coupe de cheveux à domicile ainsi que les préservatifs se vendre comme des petits pains.

En Corée du Sud, on observe majoritairement une augmentation des ventes au niveau des produits de santé : ginseng rouge, vitamines, probiotiques, etc. Les habitants ayant la plupart du temps recours à des laveries automatiques pour faire leurs lessives ont dû s’équiper de petites machines à laver, étant donné qu’ils ne peuvent plus se rendre dans les laveries.

Des habitants qui doivent s’occuper

Consignés à domicile, les millions d’Asiatiques doivent trouver des occupations et se charger de réaliser des tâches inhabituelles comme couper les cheveux des enfants, par exemple. Surfer sur le web est l’une des principales occupations : shopping, séries, recherche du meilleur casino en ligne pour jouer, etc.

Cependant, les activités comme la lecture, le yoga et le sport ont également du succès au vu des ventes réalisées ces dernières semaines. On pourrait dire que c’est une aubaine pour les e-commerçants qui voient une partie de leurs ventes grimper, mais n’oublions pas que c’est à défaut d’autres articles comme des laisses pour chiens, des smartphones, des voitures, des vélos…

Ainsi, on ne peut pas réellement dire que l’épidémie est un argument de vente pour les sites de vente généralistes, car le marché s’adapte à la demande. Néanmoins, il est évident qu’un e-commerçant qui vend uniquement des masques ne va pas connaître de chiffres en baisse, car son produit est au cœur de la demande actuelle.

Voir l'actualité :