Les 7 meilleures techniques de vente pour augmenter les ventes

Aujourd’hui, je veux vous parler des sept meilleures techniques pour réaliser une vente ou un objectif spécifique.

Les 7 meilleurs techniques pour augmenter les ventes

Tout d’abord, nous devons identifier qui sont réellement nos clients en établissant des priorités claires, axées sur la marque et non sur les personnes. Pour établir ces priorités, nous devons choisir uniquement les clients à qui nous fournissons une solution réelle à un besoin ou à un problème et nous le faisons en leur fournissant une valeur différentielle.

1ère technique de vente : Ne pas se concentrer sur ce que nous vendons, se concentrer sur ce que nous fournissons sur un besoin ou un problème spécifique et se concentrer sur la marque, seulement de cette façon nous serons en mesure de répondre à leurs besoins.

Deuxièmement : une fois que nous avons déterminé qui sont nos clients, établissons des priorités, en fonction de trois critères :

1. quand ils achètent,

  • Quelle est la connaissance ou le positionnement du client sur notre entreprise ou notre produit ?
  • Qui (secteurs) consomme ou ne consomme pas nos produits ou services.
  • Un client qui ne nous connaît pas ne peut pas être contacté, il doit d’abord nous connaître et ensuite nous le contactons.

2ème technique de vente : hiérarchiser en fonction du positionnement que le client a sur nous et du moment où la décision d’achat est prise.

Troisièmement : déterminer qui sont nos clients et les priorités de chacun, établir une stratégie par secteur et une stratégie individuelle.

Il est nécessaire de générer une visibilité et une crédibilité spécifique pour chaque secteur auquel nous allons nous adresser en couvrant les besoins spécifiques de chacun. Ce n’est qu’en nous concentrant sur les secteurs que nous serons en mesure d’identifier les problèmes et les besoins de chacun. Chaque mois, nous devons travailler entre deux et quatre secteurs en envoyant des bulletins d’information ou en interagissant avec eux via les réseaux sociaux. Dans ces actions, nous ne leur vendons rien, mais nous générons de la visibilité et le plus important : de la crédibilité, en leur montrant ce que notre produit ou service a fait pour des clients homologues à eux, avec notre entreprise ou avec des tiers.

3ème technique de vente : établir une stratégie spécifique pour chaque client, basée sur une connaissance sectorielle.

Quatrièmement : la préparation de la réunion. Lorsque nous organisons une rencontre pour présenter notre produit ou service, nous devons connaître les besoins spécifiques du client. Il est nécessaire de présenter les nécessités de la couverture et de résoudre les problèmes, sans rien vendre, car nous devons avoir très clair qui ils sont. Il est nécessaire d’avoir un objectif spécifique pour la réunion : vendre, obtenir des informations, accéder à une autre personne, etc…. Mais chaque réunion a un objectif différent et l’objectif n’est pas toujours de vendre.

Il faut tout prévoir et ne rien laisser à l’improvisation, une improvisation ne mène qu’à une autre improvisation.

4ème technique de vente : préparation de la réunion en fonction des besoins spécifiques de chaque client.

Cinquièmement : nous devons travailler sur la présentation en fonction de la génération d’attentes. Non seulement il est important de le préparer, mais la prédisposition du client à cette présentation est plus importante, il est nécessaire de s’assurer que lorsque nous le faisons, il est 100% réceptif en raison des attentes générées.

La présentation doit être structurée de la manière suivante ;

  • 1- Une présentation personnelle posant des questions qui dénotent une connaissance du client, nous valorisera beaucoup plus pour nos questions que pour nos arguments.
  • 2-Le laisser parler et apprendre à connaître les besoins réels du client.
  • 3-Exposer notre présentation en se concentrant sur les besoins du secteur et les besoins spécifiques du client.
  • 4 – Atteindre un objectif précis ?

5ème technique de vente : la présentation doit être centrée sur un objectif spécifique.
Sixièmement, le suivi et la réalisation. Après la rencontre/présentation, il est nécessaire de faire un suivi très constant pour détecter si nous avons été en mesure d’offrir ce dont le client a réellement besoin ou s’il est nécessaire de faire des variations après notre proposition initiale.

Il est nécessaire d’analyser de quoi dépend la décision d’achat afin de travailler sur tous les éléments qui peuvent affecter la décision finale, en tenant compte des acheteurs et des prescripteurs. En règle générale, cette décision finale ne dépend pas d’une seule personne, même si elle ne nous la transmet pas de cette manière.

Lorsque la décision d’achat est prise, nous ne serons pas là, nous devons donc travailler indépendamment le nombre maximum d’acheteurs et de prescripteurs.

6ª Technique de vente : travailler acheteurs et prescripteurs également pour être au moment de la vérité les élus.

Septièmement : la loyauté. Les actions de marketing numérique et de relations publiques sont cruciales, quelle que soit la force de vente. Nous ne pouvons pas prendre le risque lorsqu’un client prend une décision d’achat, nous ne devons PAS être dans son  » top of mind « , nous devons constamment être dans l’esprit de nos clients de toutes les manières et formes possibles afin d’être leur premier choix.

7ème technique de vente : au moment du choix, nous devons être là.

Voir l'actualité :