La publicité traditionnelle a-t-elle encore un avenir ?

La publicité traditionnelle a-t-elle encore un avenir ?

La publicité est nécessaire pour mieux fait connaitre ses produits et services auprès des clients. Toutefois, il faut noter qu’avec l’avènement du numérique, la publicité traditionnelle a pris un coup. Nombreux sont donc les observateurs qui se demandent si la publicité traditionnelle a encore un avenir. Mais qu’entend-t-on par publicité traditionnelle ? Et peut-elle-se réinventer ? Cet article se penchera donc sur ces deux questions.

Qu’entend-t-on par publicité traditionnelle ?

De façon générale, la publicité traditionnelle est un moyen de communication de masse englobant les autres formes de communication. C’est donc un outil efficace utilisé afin d’agir sur le choix d’une cible. La cible peut-être un utilisateur, un consommateur, un électeur ou un usager.  Par ailleurs, la publicité traditionnelle peut être vue également comme l’ensemble des moyens employés permettant de faire connaître un produit, une entreprise commerciale ou industrielle à un public donné.

Toutefois, il faut noter que des objectifs bien définis sont derrière l’utilisation de ce moyen de communication de masse. Ainsi, vous avez des objectifs de notoriété permettant de faire connaitre le produit ou service ou encore des objectifs d’image ou affectifs dont le rôle est de faire aimer le produit ou service à des personnes visées. Hormis ces objectifs, vous avez également un objectif comportemental afin de faire agir la cible pour que cette dernière change ses habitudes d’achats.

Dans le cadre de la publicité traditionnelle, certains médias sont mis à contribution. Il s’agit notamment de la télévision au travers des séquences audiovisuelles telles que les films, les publicités et les émissions. Les affichages sont aussi abondamment utilisés et collés au niveau des zones commerciales, sur le bord de la route ou encore dans les centres villes.

A part ces deux moyens de communication, certaines entreprises ont recours à la radio, au cinéma ou encore à la presse écrite pour faire passer la publicité afin de toucher le public cible. Ce sont des techniques utilisées par l’outbound marketing pour atteindre un public assez large.

La publicité traditionnelle peut-elle se réinventer ?

Il n’est plus un secret qu’avec l’omniprésence des plateformes de visionnement en ligne, la publicité traditionnelle doit se renouveler et s’adapter à l’ère du numérique. En effet, les gens n’accordent plus une grande attention aux longues publicités. D’ailleurs, faut-il signaler que la durée de l’attention humaine s’est réduite passant de 12 secondes en 2002, à seulement huit en 2013. D’où la nécessité pour la publicité traditionnelle de se réinventer. C’est pour cela d’ailleurs que les publicitaires se tournent de plus en plus vers les haïkus de la publicité vidéo.

Aussi, les réseaux sociaux influencent beaucoup la télévision car avant c’étaient les messages télé qu’on observait sur le web mais depuis un moment c’est le contraire qui se passe.

Pour se réinventer donc, la publicité traditionnelle n’a pas autre choix que de miser sur sa durée. Par exemple, la chaîne de télé américaine Fox passe sur ses ondes le format publicitaire de six secondes aux cotés des traditionnels de 15 et 30 secondes. Désormais, il faut user de peu de temps pour convaincre. Et ceci est une réalité. En effet, une vidéo regardée en moins de trois secondes génère près de 47% de la valeur totale de la campagne tandis qu’à moins de 10 secondes, cette valeur atteint 74%. Avec cela, il est clairement noté qu’il n’est pas nécessaire de regarder entièrement une vidéo pour voir cette magie s’opérer.

Même les publicités visionnées quelques secondes permettent de renforcer la marque et de stimuler l’intention d’achats chez les clients. Toutefois, les formats publicitaires raccourcis de type mini-documentaires moins traditionnels provoquent chez le consommateur un sentiment d’attache au personnage par l’intermédiaire de l’histoire de ce dernier. La publicité traditionnelle a donc l’obligation de réinventer pour suivre à l’ère du numérique.