Les entreprises misent davantage sur le marketing expérientiel

Mieux vaut le vivre que le dire : c’est l’essence même du marketing expérientiel. Au lieu de vendre quelque chose aux consommateurs et d’essayer de les convaincre d’une réalité ou d’un principe, ils le découvrent eux-mêmes en le vivant.

Qu’est ce que le marketing expérientiel

Le marketing expérientiel a également un plus grand potentiel en termes d’attractivité et un plus grand pouvoir d’attraction pour inciter les consommateurs à partager cette information. En d’autres termes, il est beaucoup plus facile pour les consommateurs de parler de la marque et de ce qu’ils viennent de vivre sur les réseaux sociaux ou d’une manière plus  » humaine  » avec leurs amis et connaissances s’ils vivent une de ces expériences que s’ils reçoivent simplement le message en question comme une publicité traditionnelle. Dans un marché où les entreprises ont de plus en plus de mal à attirer l’attention de leurs consommateurs, c’est un atout trop précieux pour le laisser passer.

Il n’est donc pas surprenant de découvrir que le marketing expérientiel est de plus en plus populaire et que les marques lui donnent de plus en plus de poids dans leurs budgets, étant déjà crucial dans tous les domaines. Les marques B2C l’utilisaient déjà de manière remarquable, mais les marques B2B commencent aussi à le faire.

Données de marché B2B

Sur le marché B2B, les données sont claires : les entreprises misent de plus en plus sur ce type d’action, comme vient de le démontrer une étude de l’AgencyEA. Selon les données obtenues, 67% des responsables marketing d’entreprise B2B prévoient d’augmenter les budgets marketing expérientiel au cours des 18 prochains mois, ce qui surpasse les données obtenues l’année précédente.

Quatre-vingt-douze pour cent des personnes interrogées pensent également que le fait de réunir des événements et des expériences et de leur donner du poids dans les ventes et le marketing deviendra la clé du succès de leurs campagnes, même s’il est encore trop difficile de prouver le ROI de ces actions.

Plus précisément, les répondants croient que le budget de marketing expérientiel augmentera de 24 % au cours de la période future analysée par l’étude.

Mais, comme ils le rappellent dans les conclusions de l’étude, toute la montagne n’est pas de l’origan. Pour obtenir des résultats, vous n’avez pas besoin d’utiliser cet outil de marketing simplement parce qu’il est à la mode et vous n’avez pas à vous laisser emporter par ce que font les autres. Vous devez comprendre ce que cela apportera à l’entreprise et aussi qui est le public cible, afin de décrire ce qui est en train d’être fait.

Pas seulement des affaires

Mais la vérité est que le marketing expérientiel ne se développe pas seulement sur le marché des entreprises. Sur le marché de la consommation, où il fonctionne avec succès depuis un certain temps, il connaît également une tendance à la hausse. Une étude britannique, le Bellwether Report de l’IPA, note qu’au dernier trimestre de 2018, les budgets dans ce domaine ont augmenté globalement de 5,5%.

Et toutes ces données sont tout à fait conformes à ce que les analystes soulignent depuis un certain temps déjà. Une étude réalisée en 2017 a déjà mis en évidence le pouvoir des expériences : les marketeurs ont alors souligné qu’ils s’attendaient à consacrer 50 % de leur budget marketing à l’expérience de la marque.

Une OCM sur trois a alors indiqué qu’elle allait finir par allouer entre 21 et 50 % à des actions expérientielles dans certains domaines, ce qui permettra de toucher un public plus fragmenté que jamais et plus difficile à atteindre. Quatre-vingt-dix pour cent des spécialistes du marketing étaient d’avis que ces expériences ont généré un engagement plus fort et une meilleure connexion avec la marque.