L’importance de l’image au 21e siècle

L’existence d’une nouvelle Culture 2.0 avec son code moral et éthique, en dehors des règles non écrites, a ressuscité et mis en intérêt le concept de Marque Personnelle basé sur des valeurs telles que l’authenticité, l’honnêteté, l’honnêteté ou la capacité de soi, avec des principes comme la générosité, le partage des contributions et apports importants avec la communauté, terrestre ou généralement cybernétique, dans laquelle on investit son temps, ses qualités et talents sans rien attendre en échange.

L’image la révolution Marketing

La révolution des médias numériques et sociaux permet à des millions de personnes de s’interconnecter et d’échanger du contenu et des conversations sur le Web. C’est, en effet, à travers les réseaux sociaux où les gens sont plus proches les uns des autres, en établissant de nouvelles formes de relations sociales, basées sur l’appartenance à des communautés virtuelles, des groupes d’intérêts et le suivi des marques personnelles ou corporatives, qui contribue à notre propre marketing numérique.

Mais, tout d’abord, il faut faire une analyse stratégique, savoir distinguer la marque, qui est la construction d’un symbole ou d’un ensemble de symboles graphiques et verbaux dont l’objectif est de se différencier du marché et d’être dans la tête du consommateur qui s’y identifie. L’identité numérique, c’est-à-dire l’ensemble des caractéristiques propres et acquises qui caractérisent un individu ou un collectif dans un moyen de transmission numérique, étant la vérification de ces caractéristiques ce qui nous permet de déterminer qu’un individu est qui il dit être ; le Branding, raison pour laquelle nous laissons une marque au moyen de notre marque ou style, étant le processus de création de marque, au moyen de l’identification, le développement et le maintien. Enfin, la réputation, ce que les gens pensent, pensent, considèrent ou apprécient à propos de quelqu’un, c’est le prestige ou l’estime qu’ils ont d’une marque, d’une organisation ou d’une personne.

Il est également important que nous sachions comment construire notre propre créneau de travail, en générant une approche économique qui est un port de départ avec une touche entrepreneuriale qui éveille la vision des entrepreneurs. Nous devons non seulement faire preuve d’une individualité responsable, mais nous devons aussi nous engager en faveur de l’environnement.

C’est avant tout un environnement de travail qui s’efforce de transformer « autoritarisme » et « contrôle » en « participation » et « responsabilité ». Cet environnement relationnel ne peut être basé que sur le talent, et sur le renforcement de la confiance entre le travailleur et le patron, laissant place à un concept de productivité lié aux résultats, car il modifie l’environnement du lieu de travail traditionnel et le modèle organisationnel.

Les nouvelles générations doivent pouvoir vendre leurs vertus ainsi que leurs traits de personnalité, afin que l’employé et l’entreprise valorisent la relation productivité-responsabilité-liberté.

Nous avons tous une marque personnelle. Nous n’avons qu’à le découvrir et à lui donner les moyens d’agir. Avoir une marque personnelle est dans la plupart des cas une question d’être et de vouloir, cette marque existe parce qu’elle est dans l’esprit de quelqu’un, et pour que cela arrive, elle doit être visible aux autres.

Mais développer une marque personnelle, c’est plus que simplement gagner en visibilité et renforcer votre carrière professionnelle : vous avez besoin de vous connaître vous-même : qui suis-je ? que veux-je être ? quels sont mes objectifs, mes aspirations, mes rêves ? comment vais-je me vendre ? ai-je vraiment des attentes claires ?

Telles sont les questions clés que nous, en tant qu’utilisateurs interactifs à une époque où l’instantanéisme prévaut, devons nous poser et donner la priorité à nos objectifs et à nos signes d’identité dans une société « en réseau » qui nous entoure et où la fiction dépasse souvent la réalité.

Noter cet article